L' AZAD, notre partenaire Burkinabé

 

Association Zoodo pour l'Auto-promotion

et le Développement

313 Avenue Tansobtenga (circulaire) face au lycée technique Jean-Paul II

01 BP: 6340 Ouagadougou 01, Tél: (00226) 70-29-98-90/76 63 73 13

@: assozoodo2001@yahoo.fr/ Burkina Faso

1.Présentation

L’Association Zoodo pour l’Auto-Promotion et le Développement (A.Z.A.D) est une association à but non lucratif. Née de la volonté de ressortissants de la Province du Sourou, elle est officiellement reconnue le 13 Août 2001 sous le récépissé N° 2001 - 461/MATD/SG/DGAT/DLPAP. Elle est géographiquement présente dans les provinces du Kadiogo, du Sourou et du Zandoma au Burkina Faso. De nos jours, l’AZAD dénombre en son sein 52 groupements villageois dont 38 féminins et 14 masculins soit environ 948 femmes (67,5 %) et 456 hommes (32,5%).

 

2. Mission et Objectifs

Depuis sa création, l’AZAD s’est donné comme mission essentielle l’appui accompagnement des groupes membres vers leur auto-promotion. Pour ce faire, elle s’est fixé les objectifs suivants :

  • Entreprendre des actions de nature à réduire la famine dans le pays par la vulgarisation de nouvelles techniques agricoles;

  • Contribuer à la promotion sociale et culturelle des populations grâce à des programmes de sensibilisation, d’éducation et d’animation;

  • Entreprendre des activités de protection et de restauration de l’écosystème, sites anti-érosifs et reboisement;

  • Initier des actions de formation et d’alphabétisation des populations rurales;

  • Conduire des activités susceptibles d’améliorer le niveau de vie des jeunes et de les maintenir auprès des communautés de base;

  • Contribuer à l’émancipation de la femme en facilitant son accès au savoir et aux activités génératrices de revenus;

  • Rechercher les solutions pouvant améliorer le mieux être des personnes défavorisées comme les handicapés et les orphelins.

 

3. Stratégie d’intervention

Basée sur le renforcement des compétences à la base, la stratégie d’intervention de l’AZAD repose sur une approche participative impliquant les bénéficiaires à toutes les étapes d’exécution d’activités d’auto-promotion communautaire. En effet, ces groupes de base sont soutenus dans leur initiative de développement par une équipe pluridisciplinaire de personnes ressources rompues à la tâche. On y dénombre entre autre un sociologue, un socio-économiste, un agronome, un comptable et un animateur professionnel. L’Association possède un bulletin trimestriel qui présente l évolution des activités. Le premier numéro est paru en novembre 2005.

 

4. Réalisations

L’essentiel des activités de l’AZAD a été exécuté dans la Province du Sourou notamment dans les Communes Rurales de Kiembara, de Lankoué, Gomboro, et Toéni, au Nord-ouest du Burkina Faso et celle du Zandoma dans les Communes Rurales de Gourcy et Lèba. Ainsi, les appuis ponctuels dont elle a bénéficié depuis lors lui ont permis la mise en place d’une expertise locale en techniques de production agropastorale. Plus spécifiquement, cette expertise se compose de moniteurs d’agriculture, de producteurs spécialisés en techniques de conservation des eaux et des sols (CES), de pépiniéristes, de responsables de l’élevage villageois, d’animatrices en matière d’épargne crédit et en matière d’organisation et d’animation de groupes de base. Ces compétences ont valu à l’AZAD d’être primée respectivement en 1990 et 1996 lors des éditions de la foire agropastorale de Tougan. Elle a obtenu le 1erPrix en élevage dans le domaine de la stabulation des animaux et un 2ndPrix en technique de fauche et conservation du fourrage. L’AZAD a également bénéficié d’un projet en matière de lutte contre le VIH/SIDA dans les départements de Kiembara et Lankoué grâce à l’appui financier du SP/CNLS-IST sous l’égide de la Coordination des Organisations et Associations /Femmes du Burkina (COAFEB) de 2005 à 2007.

 

Depuis 2006, l’AZAD collabore avec l’Association pour l’Innovation et la Recherche technologique Appliquées et Environnement (AIRTAE) qui œuvre essentiellement pour le recyclage des déchets plastiques (articles de décoration, meubles, pavés, etc.). Des formations sont réalisées en faveurs des femmes membres comme base pour développer des activités génératrices de revenus.

 

L’AZAD est membre du Réseau National de Lutte contre la Traite des Enfants au Burkina Faso. L’AZAD est également partenaire du service allemand pour le développement (DED) pour des activités dans la commune de Ouagadougou. En 2008 et en 2010, l’AZAD a réalisé des enquêtes dans les communes Rurales de Kiembara, Lankoué et Gomboro sur les mouvements des jeunes (filles et garçons) âgés de moins de dix sept (17) ans sous la supervision du RELUCOTEB.

 

En partenariat avec OTU (2007), des échanges culturels sont été développées permettant particulièrement entre des jeunes français et ceux du Burkina Faso. Cette collaboration a permis de reboiser une superficie d’un hectare dans l’enceinte de l’école primaire publique de Bouri dans la Commune Rurale de Lèba et d’implanter une pépinière villageoise.

 

5. Orientations et perspectives

Toujours à la recherche de partenariats lui permettant d’exécuter un programme intégré pour un développement humain durable à la base au profit de ses membres, l’AZAD ambitionne, après dix (10) années de présence effective sur le terrain du développement, s’investir plus dans les domaines de la sécurité alimentaire, le Développement Institutionnel et le Renforcement Organisationnel (DIRO), la micro finance et la promotion d’Approche basée sur les Droits (RBA).